Souvenirs d’un voyage a Bali

For English speaking readers: This is an email I wrote to a friend of mine considering moving to Bali some day – written in French as she doesn’t speak too much English, I thought it would be worth including here. You can use google translate to read it in English if you like.

Pour les Francophones: voici un extrait d’un email que j’ai ecrit a une amie qui pense de peut etre s’installer a Bali un jour.. (desole pour les accents qui manquent, mais c’est difficil avec le iphone ou le clavier australien..)

J’ai deja envoye un postal de Bali, mais j’ai pense qu’il y encore des choses que je pourrais te raconter d’ici et comme tu reve d’un jour venir rester, il vallait la peine d’ecrire un peu plus, lorsque tout est encore claire dans ma memoire.

En arrivant par avion c’est marrant – l’aeroport est juste a cote de la cote, et on a l’impression quand l’avion descent qu’on va se noyer jusqu’au dernier moment quand enfin la piste se fait apparaitre!

Je vais te raconter les differents regions de Bali que j’ai connu avec mes parents pendant une semaine..

Ubud
La ville au centre de l’ile avec beaucoup d’activites culturelles – spectacles de danse, peintres, atelliers, ecrivains, cours de cuisines, promenades dans la campagne, marche traditionelle, le foret de singes.

Musee de Antonio Blanco

Un des endroits les plus interessants qu’on a visite ici c’est un musee d’un peintre espagnol qui s’appelait Blanco, aussi connu comme le “Salvador Dali au Bali”. Né au Philipines d’une famille catalan, apres avoir lu un livre sur l’ile, il est venu au Bali avec dans les annes 50 aucun sous, mais a eu la chance de faire la connaisance du roi, qui lui a soutenu. Il s’est marie avec une danseuse Balinese et a decide de rester ici, ou il a commence de construire son propre musee en forme d’une sorte de palais. La plupart de ses tableaux sont des femmes a poiles, il y a meme un part de sa collection qui est cache aux enfants, ou ca montre une scene de masturbation! Aux alentours du musee vie un groupe d’oiseaux tropicales, un peroquet inclus qui parlait comme une poule avec un poulet quand j’etait la.

Spectacle de danse et musique au Palais

On dit que les spectacles de musique et danse Balinese sont tres touristiques (on pourrait trouver des versions plus authentiques dans les ceremonies traditionelles). Neanmoins, on l’a trouve tres attirant, avec la maniere de danse tres unique, l’expressivite (surtout les yeux tres maquilles!), le drame des histoires mythiques, et la musique de l’orchestre gamelan tres hypnotique. Dans le publique il y avait une fille locale a l’age de 5 ans adorable qui dansait en meme temps que les femmes… en le regardant pour quelques minutes on s’est rendu compte qu’elle ne jouait pas seulement, mais qu’elle connaisait tout les movements de danse par coeur!

Une des soires on est parti pour manger dans un cafe sympa, ou un group de musiciens locaux jouait. J’avais pris ma flute avec, il m’ont fait jouer ensemble avec eux. Ils jouaient des chansons anglais/americains tres bien, et meme en espanol aussi! J’ai parle au chanteur qui m’a raconter qu’il avait travaille sur un bateau ou il a fait des amis avec des espanols qui l’on apprit les chansons. J’ai ete invite a jouer dans le bar du trompetiste le jour apres.

Ubud est connu pour etre decrit dans le livre “Eat, Love, Pray” ecrit par une americaine qui raconte ses voyages apres une divorce, d’abord en Italie ou elle mange du pizza, puis en Inde ou elle fait la meditation dans un ashram, et enfin au Bali (specificement Ubud) ou elle reste avec les savants traditionelles. Il parrait que maintenant il y a un tas de femmes celibataires de moyenne age qui descendent sur Ubud en cherchant de direction spirituelle et pour connaitre leur avenir, jusqu’a ce que les gens en a mar! (il y a meme des t-shirts avec “Eat, Pay, LEAVE!”) ecrit dessu.

Il y a beaucoup de cafes, ateliers, galleries d’artistes, retraites de spa, mais j’en ai pas vu une annonce pour le Yoga.. pourrait il avoir de la demande? Une chose de se rendre compte, quand j’ai parle avec des expats, c’est que les prix des terrains (surtout a Ubud) deviennent de plus en plus elevees, parcequ’il y a tellement de demande pour des hotels, especialement dans ce region la.

Tejakula, la Rode Saint Agathe du Bali!
Apres Ubud on est parti au Nord, au Tejukula, une petite village dans la campagne. On nous disait que c’etait plutot le “vrai Bali” parceque les touristes n’etait pas nombreux du tout, et les villagiers etait tres charmant, avec des gosses partout qui courrait apres nous en criyant “HELLO! HELLO! I LOVE YOU!” Il y n’avait pas tellement de choses a faire, cela me faisait rappeler de Rode Saint Agathe en Belgique ou je suis vecu a cote de Jan! L’hotel etait fonde par un couple allemand. Un truc assez cool qu’ils ont installe c’etait des repas communaux, qui faisait possible connaitre a tout-le-monde qui restait la – en incluyant une femme Americainne plus agee qui s’appelait Eileen, qui etait residante pour assez long temps. Eileen jouait dans l’orchestre de gamalens avec les femmes du village, et elle m’a appris comment jouer un peu. Elle avait aussi appris a guerir les gens en utilisant de l’energie positif ou un truc comme cela. Elle a essaye de guerir mon grand orteuil qui etait blesse, mais je ne crois pas que ca a fait beaucoup de difference.

Des cochons a Tejakula

La culture Balinese est unique et tres different que tout ce que je connai. Ils ont des ceremonies tous les deux jours – ceremonie d’etre enceinte, de la naissance, des 42 jours, des 3 mois, des dents de sagaisse, et cetera.. Une des ceremonies plus importantes c’est celui de la cremation, qu’ils preferrent et qui coute beaucoup plus cher que l’enterrenement (je crois que cela a quelque chose a avoir avec la religion aussi). C’est le devoir du fils plus age de financier la cremation – tout les membres du famille et de la communaute ont une place specifique dans la societe tres rigide. Les noms sont en accord avec cette place dans la societe, et les gens n’ont aucun interet de ne pas etre superieur a leur voisin. On nous disait que cette culture est en danger a cause de la commercialisation par le tourisme, et aussi parceque les gens de l’autre ile Java ou ils sont plus competitives, viennent pour travailler plus dur et gagner des sous.

Un autre probleme dans le Nord, c’est qu’ils ont tendance a depenser tout le frique sur les jeux a la coq. On nous a raconter beaucoup d’histoires tristes sur des gens de Bali qui ont perdu toute leurs terres et fortunes pour les jeux a la coq.

Temple a Lovina, pres de Tejakula

Mais ce qu’on note sur tout avec les gens de Bali c’est leur esprit tres gentil et acceuillant. Ils ont tendance de sourir et de rire a chaque occasion. Example: on a vu pas mal daccidents sur lautoroute et a chaque fois, Ils arettent, font certain que personne s’est blesse, et commencent a rigoler!

Nesa Dua
La derniere endroit qu’on a visite c’est la presqu-ile au sud, ou on trouve beaucoup d’hotels pour des prix plus eleves, les pistes de golf, les plages, du windsurf, etc. C’est ici que l’industrie touristique au Bali a commence. On a pas mal glander ici: plage, massage, piscine, relax.

Un des autres endroits qu’on a pas connu c’est Kuta: ou les jeunes australiens viennent pour en profiter du surf (le meilleur pour des debutants), des hebergements tres bon marche, et la vie nocterne tres actif. C’est une sorte de Benidorm pour eux (les prix en comparaison avec l’Australie sont beaucoup moins cher). Tout le monde avec qui j’ai parle m’avait conseiller de l’eviter!

Enfin, quelque mots sur les methodes de transport – la plupart des touristes paient des prix elevees pour des taxis ou il faut negocier. Ils recoivent aussi des comissions pour t’emener aux restos ou hotels. Les deux moyens moins cher sont les taxis officiel “bluebird” au metre (qui sont difficilles a trouver), et les minibus “bemo” qu’on partage (avec les bemos des fois il faut encore negocier). Il y a moyen de louer un moto ou une voiture pour pas trops cher mais les routes sont tres etroit, beaucoup de traffic, et les policiers demandent souvent de largent aux etranges.

Je crois que j’ai un peu trop ecrit. Mais quand meme, j’espere que cela t’a interesse, et qui si un jour tu viens par ici, cela t’aidera! Il y en a beaucoup plus a voir ici, les environs, la culture, que je connait pas encore, a toi de le decouvrir!!